Sur quelques propriétés des algèbres de Hecke quaternioniques