La formulation de l'égalité dans un texte institutionnel international: quelle place pour l'euphémisation?