« La Lettre à M. Chauvet, les affections sympathiques et la leçon de Cabanis »