« Botta 1788-1799: inediti e rari »