Historiquement situé, résultat d’un double processus d’appropriation (par les acteurs privés) et de mise en ordre (par les acteurs publics), le territoire est un lieu de production et de reproduction des rapports sociaux et politiques. À ce titre, l’idée de territoire possède une valeur opératoire pour saisir les formes de relations entre acteurs publics et acteurs privés au sein de l’espace local, et appréhender plus spécifiquement, d’une part, la structuration des sociétés locales qui se mobilisent pour refuser l’implantation d’un équipement ou dénoncer les nuisances d’une activité existante, et, d’autre part, la reconfiguration de l’action publique sous l’effet de résistances localisées. Dans cette perspective, le territoire est à la fois envisagé comme un cadre d’exercice de l’action publique (le périmètre politique et administratif retenu par les pouvoirs publics pour définir et traiter un problème), un enjeu pour la résolution du problème (les acteurs du conflit se disputent la légitimité de la production de l’intérêt général au niveau local et de la maîtrise du territoire), une ressource de l’action collective (avec l’animation de réseaux locaux et la production d’une identité territoriale comme éléments structurant de la mobilisation ou des actions de terrain) et un produit du conflit (des visions concurrentes du territoire, de ce qu’il est et de son futur, sont produites et débattues). Ce texte, qui questionne les rapports entre action publique et territoire, s’organise sur la base de trois séries d’interrogations, chacune déclinant une facette de ce que peuvent être le territoire et la territorialisation envisagés au travers des situations de conflit liées à la localisation d’équipements ou aux nuisances provoquées par une activité existante. La première série a trait à l’ancrage territorial du conflit : de quelle manière le territoire est-il convoqué dans le conflit par les acteurs locaux ? Comment un conflit se construit-il sur une base territoriale ? Comment des groupes mobilisés parviennent-ils à rendre incompatible un territoire avec l’équipement programmé ou l’activité jugée nuisible par son investissement physique, discursif et symbolique ? La deuxième soulève la question de la légitimité : dans quelle mesure un conflit peut-il être envisagé comme un procès en légitimité contre les autorités publiques ? Comment l’argument de la légitimité à agir et à contester est localement porté par les acteurs d’un conflit ? Comment se construit une légitimité sur une base territoriale ? La troisième envisage les jeux d’échelle : dans quelle mesure et à quelles conditions l’échelle constitue-t-elle une ressource pour les acteurs d’un conflit ? Une coopération étroite entre plusieurs niveaux de gouvernement constitue-t-elle un moyen efficace pour désamorcer préventivement un conflit ?

Entre conflict et concertation: Gerer les déchets en France, en Italie et au Mexique

Dansero E.
2016

Abstract

Historiquement situé, résultat d’un double processus d’appropriation (par les acteurs privés) et de mise en ordre (par les acteurs publics), le territoire est un lieu de production et de reproduction des rapports sociaux et politiques. À ce titre, l’idée de territoire possède une valeur opératoire pour saisir les formes de relations entre acteurs publics et acteurs privés au sein de l’espace local, et appréhender plus spécifiquement, d’une part, la structuration des sociétés locales qui se mobilisent pour refuser l’implantation d’un équipement ou dénoncer les nuisances d’une activité existante, et, d’autre part, la reconfiguration de l’action publique sous l’effet de résistances localisées. Dans cette perspective, le territoire est à la fois envisagé comme un cadre d’exercice de l’action publique (le périmètre politique et administratif retenu par les pouvoirs publics pour définir et traiter un problème), un enjeu pour la résolution du problème (les acteurs du conflit se disputent la légitimité de la production de l’intérêt général au niveau local et de la maîtrise du territoire), une ressource de l’action collective (avec l’animation de réseaux locaux et la production d’une identité territoriale comme éléments structurant de la mobilisation ou des actions de terrain) et un produit du conflit (des visions concurrentes du territoire, de ce qu’il est et de son futur, sont produites et débattues). Ce texte, qui questionne les rapports entre action publique et territoire, s’organise sur la base de trois séries d’interrogations, chacune déclinant une facette de ce que peuvent être le territoire et la territorialisation envisagés au travers des situations de conflit liées à la localisation d’équipements ou aux nuisances provoquées par une activité existante. La première série a trait à l’ancrage territorial du conflit : de quelle manière le territoire est-il convoqué dans le conflit par les acteurs locaux ? Comment un conflit se construit-il sur une base territoriale ? Comment des groupes mobilisés parviennent-ils à rendre incompatible un territoire avec l’équipement programmé ou l’activité jugée nuisible par son investissement physique, discursif et symbolique ? La deuxième soulève la question de la légitimité : dans quelle mesure un conflit peut-il être envisagé comme un procès en légitimité contre les autorités publiques ? Comment l’argument de la légitimité à agir et à contester est localement porté par les acteurs d’un conflit ? Comment se construit une légitimité sur une base territoriale ? La troisième envisage les jeux d’échelle : dans quelle mesure et à quelles conditions l’échelle constitue-t-elle une ressource pour les acteurs d’un conflit ? Une coopération étroite entre plusieurs niveaux de gouvernement constitue-t-elle un moyen efficace pour désamorcer préventivement un conflit ?
Entre conflict et concertation: Gerer les déchets en France, en Italie et au Mexique
Ens Edition
259
270
9782847886856
http://books.openedition.org/enseditions/6047?lang=it
territoire, conflict, résistance
Maccaglia F., Dansero E.
File in questo prodotto:
File Dimensione Formato  
2016 Descri Libro.pdf

Accesso riservato

Descrizione: Articolo principale
Tipo di file: PDF EDITORIALE
Dimensione 5.4 MB
Formato Adobe PDF
5.4 MB Adobe PDF   Visualizza/Apri   Richiedi una copia

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/2318/1661136
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact