Syntaxe de l’interrogation en français et clivage écrit-oral : une description impossible ?