Alexandre Koyré et Thomas Kuhn: l’histoire des sciences et les révolutions scientifiques