Les Lettres aux Actionnaires, ou ce que la vulgarisation peut nous apprendre de la langue de spécialité