L’ambiguïté des larmes: Rousseau et la moralité de l’émotion