Le livre poursuit deux objectifs principaux : d’une part, soutenir l’exigence et la possibilité d’élaborer une nouvelle discipline, dénommée « métabletique », qui étudie la façon dont les changements sont conçus et représentés selon les différents contextes culturels ; d’autre part, démontrer que la façon de représenter les changements, et notamment les changements spirituels, se modifia remarquablement après le Concile de Trente, selon des directrices qui influencent encore la culture moderne de l’Europe occidentale. Afin d’atteindre ces deux buts, le livre propose une analyse détaillée d’un corpus composé à la fois de textes verbaux et visuels, produits entre la fin du Concile de Trente (1563) et la canonisation des premiers Saints « modernes » du Catholicisme en 1622 (Saint Ignace de Loyola, Saint Philippe Neri, Saint François Xavier et Sainte Thérèse d’Avila), ceux deux dates étant des césures fondamentales dans l’histoire de la culture catholique. La majorité des textes étudiés (les mots aussi bien que les images) appartient au genre hagiographique, car leur analyse est censée révéler non seulement les processus qui conduisirent à la construction de l’identité de ces quatre Saints, mais également la façon dont l’Église post-tridentine les utilisa comme des véritables moyens de communication, capables de transmettre à un public très vaste et hétérogène des nouvelles conceptions du changement spirituel.

Les Mutations du coeurHistoire er sémiotique du changement spirituelaprès le Concile de Trente (1563-1622) - Mots et Images

LEONE, Massimo
2010

Abstract

Le livre poursuit deux objectifs principaux : d’une part, soutenir l’exigence et la possibilité d’élaborer une nouvelle discipline, dénommée « métabletique », qui étudie la façon dont les changements sont conçus et représentés selon les différents contextes culturels ; d’autre part, démontrer que la façon de représenter les changements, et notamment les changements spirituels, se modifia remarquablement après le Concile de Trente, selon des directrices qui influencent encore la culture moderne de l’Europe occidentale. Afin d’atteindre ces deux buts, le livre propose une analyse détaillée d’un corpus composé à la fois de textes verbaux et visuels, produits entre la fin du Concile de Trente (1563) et la canonisation des premiers Saints « modernes » du Catholicisme en 1622 (Saint Ignace de Loyola, Saint Philippe Neri, Saint François Xavier et Sainte Thérèse d’Avila), ceux deux dates étant des césures fondamentales dans l’histoire de la culture catholique. La majorité des textes étudiés (les mots aussi bien que les images) appartient au genre hagiographique, car leur analyse est censée révéler non seulement les processus qui conduisirent à la construction de l’identité de ces quatre Saints, mais également la façon dont l’Église post-tridentine les utilisa comme des véritables moyens de communication, capables de transmettre à un public très vaste et hétérogène des nouvelles conceptions du changement spirituel.
http://ethesis.unifr.ch
mutamento spirituale; Concilio di Trento; storia; semiotica; agiografia; iconografia dei santi
Leone M.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/2318/77807
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact